Chronique d’auteurs #10


mandelbaum_COUVsiteStéphane Mandelbaum: l’amie allemande

suivi du témoignage d’un ami d’enfance

e

Gilles Sebhan

e

Au cours de mon enquête sur Stéphane Mandelbaum, on m’avait parlé d’une petite amie, une certaine allemande nommée Birgit, dont le jeune peintre prétendait avec délectation que le père avait été nazi. Personne ne pouvait me dire ce qu’était devenue cette Birgit. Impossible de la retrouver. Ce pan de la vie de l’artiste demeurerait caché. C’était sans compter sur le pouvoir occulte des livres : Birgit a découvert un jour la photo de son ancien amant sur la couverture de mon Mandelbaum et m’a contacté pour témoigner à son tour.

e

Birgit

 « Je m’appelle Birgit Eggers et je suis allemande, née à Bruxelles, bien que je réside depuis 27 ans en Espagne, près de Barcelone. Stéphane Mandelbaum a été mon premier grand amour, le premier homme de ma vie, et un des plus importants. J’avais dix-neuf ans. Notre relation a duré un peu plus d’un an, et bien que parallèlement Stéphane ait sans doute eu des dizaines de femmes, chose dont je ne voulais pas me rendre compte à l’époque, nous nous sommes aimés comme deux enfants. Stéphane était le réalisateur de son propre film. Être insignifiant constituait à ses yeux le pire des sorts. Je crois que son scénario, son oeuvre de théâtre, l’ont conduit à perdre le contrôle et ont fini par le pousser vers le gouffre, et pourtant pas complètement malgré lui : tout dans ses dessins était prémonitoire. Il est devenu son propre personnage, il était l’acteur de sa création. Son art n’est pas seulement visible dans ses dessins. Il a créé son histoire et sa vie lui-même, il s’est servi de la fiction qu’il a transformée en réalité. Il en a été le spectateur et l’auteur et il s’est fait entraîner par la brutalité de sa propre histoire. Il nous a envoûtés, et on a tous joué à y croire. Même toi, Gilles, tu es tombé sous le charme. Il en aurait été ravi. C’était un narcissique, dans le fond. Particulièrement séduisant. Mais pas vraiment réel. Ou si ? »

(suite…)