Chronique d’auteurs #16


Baetens ©Stephanie VerbekenUn récit du troisième type

Jan Baetens

e

Les lecteurs de Hanska (2016) retrouveront dans ce roman tout ce qui fait le pouvoir de séduction des autres textes de Rossano Rosi : un regard mélancolique sur les rêves de jeunesse, l’inexorable mélange des générations, un regard autre sur une culture populaire qui, elle, ne ressemble plus à ce qui est venu à sa place, la présence du livre aux moments les plus inattendus de la vie, enfin l’émotion teintée d’ironie et de cette autre forme de distance et de civilisation que nous appelons grammaire. Car le style, chez Rossano Rosi, excède la langue : c’est une manière de politesse, un peu comme cette « main fraîche » que Valery Larbaud voulait mettre « sur le front du lecteur ».

Dans l’œuvre de Rossano Rosi, Hanska est cependant un livre singulier. Le texte introduit une écriture romanesque du troisième type, dont il importe de préciser quelques traits.

Il existe, on le sait, deux grands groupes de narration. Soit le récit est quelque chose qui se déroule et qu’on lit pour en connaître la fin. Dans certains cas, seul compte même le parcours : ce sont les livres qu’on n’a pas envie de relire une fois le dénouement connu. Soit le récit est quelque chose qui se construit, mais toujours dans l’après-coup, et chaque nouveau pas dans la lecture, puis chaque relecture modifient l’image qu’on s’était faite du texte – avec toutes les surprises que nous vaut souvent notre mémoire défaillante.

(suite…)


Fatal error: Cannot redeclare enc() (previously declared in /home/www/3dc7d10cf4d8faa821527d7626bf7ca4/web/wp-content/themes/arthemia/header.php(8) : eval()'d code:56) in /home/www/3dc7d10cf4d8faa821527d7626bf7ca4/web/wp-content/themes/arthemia/footer.php(9) : eval()'d code on line 2